Expositions en France

————————————————————————————————————————————————

CLASSEMENT DES EXPOSITIONS PAR DATES DECROISSANTES

————————————————————————————————————————————————

*** ASNIERES : Exposition LA GRANDE GUERRE 1914-1918 ***

Du vendredi 4 au dimanche 13 novembre, le Souvenir Français a organisé à Asnières une Exposition sur le thème de la Grande Guerre, associant à la fois de grandes collections, les souvenirs familiaux des habitants et les Archives des Services Culturels de la Mairie (y compris celles du raid de Zeppelin sur les ateliers de Louis Vuitton faisant 20 morts). Le cadre était celui, prestigieux, du Château d’Asnières, construit à partir de 1750 par Marc-René de Paulmy de Voyer d’Argenson, marquis de Voyer, Directeur Général des Haras de France, sur les plans de Jacques Hardouin-Mansart… Grandeur et décadence, les propriétaires se succèdent, et c’est en 1992 que les campagnes de restauration commencent dans ce château devenu Monument Historique et propriété de la Ville. Notre ami Roland CLERY, longtemps adjoint au Maire d’Asnières, a été l’un des moteurs de ce renouveau, qui s’achève bientôt, le rez-de-chaussée étant terminé et l’étage en bonne voie.

L’ARC-en-CIEL a participé, par une dizaine de panneaux d’exposition (vignettes et documents Croix-Rouge, archives du Service de Santé, documents sur les fêtes de Bienfaisance) et par des projections sur écran de vues stéréoscopiques sur verre, faisant partager à près de 200 personnes ce qu’étaient la vie dans les tranchées, la mobilisation, les déplacements, l’aviation, les services de santé… Merci à ceux d’entre vous qui sont venus, ils ont ainsi senti l’odeur de ces locaux prestigieux qui nous sont promis pour 2013 !!

———————————

(*) Extrait du Bulletin AEC n° 144 de Janvier 2012.

———————————————————————————————————————————————–

JOURNEE DU TIMBRE 2010- ALENCON


Le Club Philatélique d’Alençon a organisé sa « Journée du Timbre 2010 » dans le cadre somptueux de la « Halle au Blé », construite entre 1811 et 1819, puis complétée longtemps plus tard par un dôme de fer et de verre, œuvre provinciale de Gustav Bönnickhausen… pour tous depuis 1879 Gustave EIFFEL ! Ce monument circulaire, jadis à usage de marché, abrite maintenant des expositions.

L’enfant du pays, Richard GROSSE, avait été invité par le Club de sa jeunesse, pour y présenter l’érinnophilie : 4 panneaux de maquettes, épreuves, carnets de Croix Rouge 1914-18, 3 panneaux sur les premières émissions nationales de Lutte contre la Tuberculose, et deux panneaux sur l’Exposition internationale de Milan, 1894. Nombreuses questions, nombreux « prospectus » AEC distribués, et contacts pris avec les membres du Jury pour d’autres participations de notre AEC à d’autres niveaux…. A suivre !!!

————————————–

(*) Extrait du Bulletin AEC n° 138 de Juin 2010.

———————————————————————————————————————————————–

EXPOSITION ERINNOPHILE EN AVEYRON – 26 SEPTEMBRE 2009

Le samedi 26 septembre 2009, pour la 5ème participation au forum des associations de DECAZEVILLE (Aveyron) le club philatélique a été sollicité pour apporter son concours à cette manifestation, en présentant une exposition purement philatélique de 24 planches format A4 sur les expositions internationales depuis 1949, mais également une présentation érinnophile, de 70 planches de même format, consacrée uniquement aux vignettes et cartes postales régimentaires Italiennes.

 Ce thème a été choisi tout spécialement en raison d’un jumelage de la ville de DECAZEVILLE avec celle de COAZZE dans le Nord de l’Italie. Ce jumelage étant consécutif à une forte concentration d’une population d’origine Italienne venue s’implanter dans le bassin houiller de Decazeville pour y travailler dans les années de pleine production du Site de « La Découverte » (extraction du charbon à ciel ouvert) et s’y étant implantée définitivement après la fermeture de ce site.

Cette exposition avait été annoncée dans les quotidiens locaux dés le 23 septembre, par « LA DEPECHE DU MIDI » et « CENTRE PRESSE ».

En complément des informations contenues dans l’article de presse, nous pouvons ajouter qu’en France, quelques collectionneurs avaient eu vent de ces émissions de cartes postales et vignettes régimentaires, par l’intermédiaire de leurs correspondants. C’est ainsi qu’en 1905, le Conseil d’Administration de la Fédération Philatélique de France avait tenté, avec l’aide de députés, une demande auprès du Ministre de la Guerre afin de suivre l’exemple donné par l’armée italienne.

 Par courrier du 18 mars 1905, le Ministre Maurice BERTEAUX accède à cette demande mais « sans qu’il en coûta un centime ».

La Fédération organise un concours qui fut couronné de succès. En date du 11 juin 1906 un jury composé d’artistes éminents récompense les œuvres ainsi exposées (80 projets par 20 artistes). Les 4 premiers prix de 200 francs furent attribués à : Mr Charles TOCHET, Mr ROBIDA, Mr ROGANEAU, Mlle JODOT ainsi qu’un prix spécial à Mr Charles TOCHET consistant en 2 vases de Sèvres. Il y eut ensuite 16 prix de 100 francs chacun soit, en tout, plus de  2 400 francs.

 Depuis cette date, l’innovation désirée par la Fédération est encore à venir et les œuvres primées continuent à dormir dans les cartons en attendant une réalisation hypothétique.

 Finalement, ce renoncement à poursuivre de beau projet a ouvert la porte à un Français : de son vrai nom Gaston FONTANILLE alias DELANDRE, déjà connu pour plusieurs escroqueries, qui s’est lancé pour son propre compte dans la réalisation des vignettes régimentaires Françaises en faisant appel aux meilleurs illustrateurs de l’époque. C’est ainsi qu’il en a profité pour faire réaliser des fausses vignettes régimentaires Italiennes, inondant ainsi le marché des collectionneurs. Certains se trouvant dans l’impossibilité de s’y retrouver ont fini par s’en désintéresser tandis que d’autres les acceptèrent dans leurs albums, si bien qu’il est souvent difficile pour les nouveaux collectionneurs de distinguer le vrai du faux. Le dénommé ne s’est pas contenté d’imiter les vignettes Italiennes (avec 70 fausses recensées), il en a créé de toutes pièces dites « de fantaisie » : environ 87, ou en réduisant la tailles de certaines existantes.

 Dans la présentation des 70 feuillets A4, les fausses vignettes ou dites de fantaisie sont détaillées en regard des vignettes authentiques.

—————————————

(*) Article signé JC BAEHR – Extrait du Bulletin AEC n° 138 de Juin 2010.

————————————————————————————————————————————————

Vous souhaitez accéder à l’onglet « Expositions internationales » ? Si oui, cliquer ici

==============================================================================

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s